LOUVRE POUR TOUS
Accueil > Infos pratiques > Des listes, infos pratiques

Réductions, gratuités et justificatifs dans les musées RMN

Louvre pour tous | 22/08/2011 | 16:25 | 15 commentaires


Les visiteurs ont très difficilement accès à la liste des bénéficiaires de réductions et gratuités dans les établissements gérés par La Réunion des musées nationaux. Comment les non habitués pourraient-ils la deviner ?... Pour pallier cet incompréhensible déficit d’information, nous la publions ici en toute clarté.

JPG - 29.2 ko
Musée du Moyen-Age ©BH

22.08.11 | CETTE LISTE est très difficilement trouvable sur le site Internet de la Réunion des musées nationaux (RMN) qui gère pourtant l’accueil du public dans une quinzaine d’établissements au nom du ministère de la Culture [1]. Elle demeure absente sur les sites dédiés à chaque musée (à une exception près) et est invisible sur place. Sur ce déficit d’information, nous livrons quelques réflexions en bas de page pour les personnes que cela intéresse. Sinon attention, cette liste ne concerne que les établissements siglés RMN car il existe d’autres musées nationaux comme par exemple le Louvre ou le Château de Versailles qui ne proposent pas forcément les mêmes réductions et gratuités même si leurs listes se recoupent en grande partie. Ces différences de régime de droit d’entrée s’expliquent par le fait que tous les musées de France, même publics et nationaux, n’ont pas le même statut, ce qui rend difficile la compréhension des grilles tarifaires pour le public. Nous avons essayé d’être le plus clair possible dans notre présentation et dans nos énoncés. N’hésitez pas à nous contacter pour compléter et affiner nos informations, nous signaler erreurs ou changements, enfin pour témoigner en tant que visiteur ou personnel de caisse. Quel que soit le justificatif demandé officiellement, munissez-vous également de votre pièce d’identité, c’est plus prudent. Bonne visite.



Bien que dépendant de la RMN, l’Aquarium tropical de la Porte Dorée, à Paris, fait l’objet d’un régime spécial. Il est un des rares à indiquer, sur son site Internet, la liste complète de ses réductions et gratuités.

DEMANDEURS D’EMPLOI / MINIMA SOCIAUX

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Demandeurs d’emploi OUI Attestation en cours de validité *
Allocataires du RSA (Revenu de solidarité Active) OUI Attestation en cours de validité **
Allocataires de l’ASS (Aide spécifique de solidarité) OUI Attestation en cours de validité ***
Allocataires du minimum vieillesse **** OUI Attestation en cours de validité ****

* Attestation de moins de 6 mois à télécharger sur le site de Pole Emploi. Cliquez sur Consultez votre dossier > Tapez votre identifiant et mot de passe > Mes allocations > Je télécharge une attestation > Avis de situation.
** Attestation à télécharger sur le site de votre CAF : Tapez vos codes > Mes attestations > Attestation de paiement.
*** Attestation de moins de 6 mois à télécharger sur le site de Pole Emploi. Cliquez sur Consultez votre dossier > Tapez votre identifiant et mot de passe > Mes allocations > Je télécharge une attestation > Avis de situation.
**** Allocation remplacée depuis 2007 par l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) du Fonds national de solidarité. Demandez l’attestation annuelle de perception de votre allocation à votre CAF ou en mairie.

HANDICAPÉS

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Handicapés civils
avec un accompagnateur par personne
si le besoin d’accompagnement est spécifié
OUI Carte MDPH
avec taux d’incapacité égal
ou supérieur à 80% *
Mutilés de guerre
avec un accompagnateur par personne
si le besoin d’accompagnement est spécifié
OUI Carte de l’ONAC
en cours de validité

* Carte délivrée par une MDPH (maison départementale des personnes handicapées) et CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées).

FAMILLES / SALARIÉS / VISITEURS

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Pour tous, le premier dimanche du mois OUI
Visiteurs acquittant le droit d’entrée du musée
et le tarif d’une visite-conférence ou d’un atelier
OUI
Détenteurs de la carte familles nombreuses OUI Carte familles nombreuses
Visiteurs acquittant le droit d’entrée du musée
avec des chèques vacances
OUI Chèques vacances

ENFANTS / JEUNES

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Moins de 18 ans, de toutes nationalités OUI Pièce d’identité
De 18 à 25 ans inclus, de nationalité européenne
ou résident depuis plus de 3 mois
dans un pays de l’Union Européenne (UE)
pour les collections permanentes
(+ expo si inclue dans le billet d’entrée du musée) *
OUI Pièce d’identité
ou attestation en cours de validité **
De 18 à 25 ans inclus, UE et hors UE
pour une exposition temporaire
(si non inclue dans le billet d’entrée du musée)
OUI Pièce d’identité
De 18 à 25 ans inclus, hors UE
pour les collections permanentes
OUI Pièce d’identité

* La gratuité d’accès aux collections permanentes des musées et monuments nationaux accordée aux jeunes (et aux enseignants de l’Education nationale) est entrée en vigueur le 4 avril 2009, sur décision du président de la République Nicolas Sarkozy. Mais dans la plupart des musées cités ici, elle englobe également de fait les expositions temporaires puisque, pour la plupart, celles-ci sont inclues dans le billet d’entrée. La mesure concerne tous les jeunes de 18 à 25 ans inclus (moins de 26 ans), résidents de longue durée dans un pays de l’Union européenne (27 pays), sans restriction de nationalités. Dans un premier temps, la mesure ne concernait que les jeunes d’Union européenne. En étaient donc exclus les jeunes hors Union Européenne résidents en France par exemple pour études. Suite à une plainte de SOS Racisme, le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand accorda cette gratuité le 31 juillet 2009 à tous les jeunes de 18-25 ans résidents de longue durée dans un pays de l’Union européenne, sans restriction de nationalités.
** Carte d’étudiant en cours de validité ou certificat de résidence à demander en mairie sur présentation d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile.

GROUPES SCOLAIRES

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Groupes de visiteurs de moins de 18 ans
ou scolaires jusqu’à la fin des études secondaires
OUI Pièce d’identité
Accompagnateurs de groupes scolaires :
- 1 pour 3 pour les crèches,
- 1 pour 5 pour les maternelles,
- 1 pour 7 pour les primaires, collèges, lycées.
OUI
Chauffeur(s) de car
accompagnant(s) le groupe de visiteurs
OUI

ÉLÈVES / ÉTUDIANTS / STAGIAIRES

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Élèves de l’École du Louvre,
de l’INP (Institut National du Patrimoine),
de l’École nationale des Chartes et de l’IFROA
(hors auditeurs, cours du soir, formation continue, etc...)
OUI Carte de scolarité en cours de validité
Élèves des universités et des écoles d’art publiques,
étudiant l’histoire de l’art, le patrimoine, l’archéologie,
l’architecture, le paysagisme, les arts graphiques,
les arts plastiques, les restaurations d’oeuvres, le design,
la création industrielle, les métiers d’art, la photographie,
le cinéma, l’audiovisuel, le théâtre, la danse,
la musique, la mode et le stylisme
(hors auditeurs, cours du soir, formation continue, etc…)
OUI Carte de scolarité en cours de validité
Stagiaires de l’Association nationale
des Élèves Commissaires Priseurs (ANECP)
OUI Carte en cours de validité

ENSEIGNANTS / FORMATEURS / GUIDES

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Enseignants de l’Education nationale en activité * OUI Pass Education **
Formateurs enseignants en CFA
(Centre de Formation des Apprentis)
accompagnant un groupe d’apprentis
ou disposant d’un justificatif pédagogique
OUI Attestation en cours de validité
Groupes d’enseignants en activité
ou formateurs en CFA
(avec un accompagnateur)
OUI Carte en cours de validité
Conférenciers nationaux ou guides-interprètes
nationaux, régionaux, locaux et auxiliaires
OUI Carte en cours de validité

* La gratuité d’accès aux collections permanentes des musées et monuments nationaux les enseignants (et les jeunes de 18-25 ans) est entrée en vigueur le 4 avril 2009, sur décision du président de la République Nicolas Sarkozy. Mais dans la plupart des musées cités ici, elle concerne également de fait les expositions temporaires puisque, pour la plupart, celles-ci sont inclues dans le billet d’entrée. La mesure concerne uniquement les professeurs des écoles, des collèges et des lycées de l’Education nationale et des écoles privées sous tutelle de l’Etat. En sont donc exclus, assez étrangement dans une optique de démocratisation culturelle, les enseignants des lycées agricoles dépendant du ministère de l’Agriculture, les enseignants dépendant du ministère de la Défense, les professeurs CAPEJS exercant auprès d’enfants sourds et dépendant du ministère de la Santé et de la Solidarité, les enseignants du Supérieur (maîtres de conférences et professeurs des universités) dépendant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et les enseignants retraités.
** Les Pass Éducation sont distribués aux enseignants par les directeurs d’école et les chefs d’établissement dans les collèges et les lycées. Le Pass Éducation est valable pour deux années scolaires.

ARTISTES

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Artistes professionnels (peintres, sculpteurs, graveurs…)
de la Maison des artistes ou du CNFAP
(Conseil National Français des Arts Plastiques) *
OUI Carte en cours de validité *
Résidents-plasticiens
de la Cité Internationale des Arts de Paris
OUI Carte en cours de validité

* Artistes plasticiens affiliés au régime de sécurité sociale « La Maison de Artistes » (formulaire S2062) ou adhérents à l’association homonyme ou adhérents au Conseil National Français des Arts Plastiques affilié à l’Association Internationale des Arts Plastiques (A.I.A.P.). Seule l’affiliation au régime de sécurité sociale « La Maison des Artistes » est une preuve de professionnalité (environ 40 000 affiliés). L’adhésion payante à l’association homonyme est facultative et beaucoup de ses adhérents (environ 12 000) croit à tort que la gratuité des musées ne s’octroie que par elle. Or l’affiliation au régime de sécu suffit sur présentation, théoriquement, du formulaire S2062 délivré gratuitement chaque année par l’organisme. Pour plus de commodité, le régime sécu devrait mettre en place un système de carte et envoyer par exemple chaque année un nouveau timbre avec le formulaire.


PERSONNELS

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Personnel scientifique des musées publics
(conservateurs et inspecteurs généraux des musées)
OUI Certificat d’exercice
ou carte de service de l’année en cours
Personnel de l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art) OUI Carte en cours de validité
Personnel en activité ou retraité
du Ministère de la Culture (MCC) avec un accompagnateur
OUI Carte en cours de validité
Personnel de l’Office central de lutte
contre le trafic des biens culturels (OCBC)
OUI Carte en cours de validité

MEMBRES DIVERS

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Membres de l’association de l’École du Louvre OUI Carte en cours de validité
Membres des sociétés suivantes :
- Société française d’archéologie
- Sauvegarde de l’art français
- Société d’histoire de l’art français
- Société nationale des antiquaires de France
OUI Carte en cours de validité
Membres de l’ICOM (Conseil international des musées)
et de l’ICOMOS (Conseil international des monuments et des sites)
OUI Carte en cours de validité

JOURNALISTES / CRITIQUES D’ART

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Journalistes OUI Carte de presse en cours de validité
Critiques d’art
(Association Internationale des Critiques d’Art : AICA)
OUI Carte en cours de validité

POLITIQUES

BÉNÉFICIAIRE TARIF RÉDUIT GRATUITÉ JUSTIFICATIF
Députés et sénateurs OUI Carte de l’Assemblée Nationale ou du Sénat
Membres du Parlement européen
et parlementaires du Conseil de l’Europe
OUI Carte en cours de validité

ASSOCIATIONS / SOCIÉTÉS D’AMIS DE MUSÉES
Les membres bienfaiteurs, sociétaires et adhérents des associations et sociétés d’Amis des musées nationaux ci-dessous bénéficient bien entendu de la gratuité dans leur propre musée mais aussi du tarif réduit dans les autres musées nationaux, sur présentation d’une carte en cours de validité.

On peut s’étonner de trouver dans cette liste des sociétés d’Amis de musées non gérés par la RMN. C’est parce qu’ils en sont partenaires. La plupart des sociétés d’Amis de musées sont regroupées dans la Fédération Française des Sociétés d’Amis de Musées (FFSAM).

Si vous constatez des erreurs dues à des changements dont nous n’aurions pas eu connaissance, veuillez nous en excuser et nous en informer. Merci

:: Louvre pour tous | 22/08/2011 | 16:25 | 15 commentaires

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT

JPG - 24 ko
©DR

SECRET D’ETAT - Curieusement, c’est une liste qu’on trouve très difficilement sur le site Internet de la Réunion des musées nationaux (RMN-Grand Palais) qui gère pourtant, au nom du ministère de la Culture, l’accueil du public dans une quinzaine d’établissements qu’elle appelle par ailleurs « ses musées clients » [2]. Comme on peut le lire sur son site, « son conseil d’administration détermine avec l’accord des établissements les tarifs pratiqués et le régime des exonérations et réductions accordées à certaines catégories de visiteurs ». Ces dispositions demeurent pourtant quasi invisibles aux principaux intéressés alors que, sur une autre page du site, on nous indique que « Rmn.fr (nous) donne toutes les informations pour mieux préparer (notre) visite ». Pire, dans ce qui ressemble surtout à une grande boutique virtuelle, on trouve des informations erronées, de celle concernant la gratuité accordée aux jeunes de 18 à 25 ans qui n’a même pas été actualisée depuis, qu’en juillet 2009, ce bénéfice a été étendu à tous les jeunes résidents dans un des pays de l’Union européenne quelle que soit leur nationalité jusqu’à des prix d’entrée non mis à jour comme celui du musée national du Moyen-Âge qui ne mentionne, comme sur les autres pages musées, aucune catégorie bénéficiaire de réductions et seulement trois gratuités : celle du premier dimanche du mois, celle des enseignants de l’Education nationale et celle des "visiteurs de l’Union européenne de moins de 26 ans (sic), uniquement pour les collections permanentes alors qu’ici, comme dans la plupart des musées RMN, les expositions temporaires sont inclues dans le billet d’entrée [3].

Cette fameuse liste de réductions et gratuités n’apparaît pas non plus sur les sites Internet des musées auxquelles elles s’appliquent, à l’exception notable du musée national de la Renaissance au Château d’Ecouen qui le fait de manière particulièrement didactique et intelligente. La plupart n’indique que la gratuité du premier dimanche du mois et celle concernant les jeunes de moins de 26 ans sans plus d’explications. Sur place, la clarté de l’information n’est pas meilleure. Cette liste fait-elle l’objet d’un affichage lisible et accessible avant que le public ne passe en caisse ? Si nous nous fions à ceux que nous connaissons, pas vraiment. Dans le code de la consommation qui s’applique également dans les musées publics, cela s’appelle alors un défaut d’affichage (article L.113-3) [4]. Pourtant on trouve affiché à proximité des caisses le règlement de visite qui énonce la bonne manière de se comporter dans le musée, comme on a pu le constater au musée national du Moyen-Âge à Paris [5].

En conclusion, la liste complète des réductions, des gratuités et des justificatifs correspondants appliqués dans les musées nationaux RMN reste comme invisible pour le public : pour la trouver sur le site Internet de la RMN il faut être particulièrement perspicace (voir notes), sur le site des musées concernés elle est absente (à l’exception du musée national de la Renaissance), sur place elle n’est pas affichée. Extralucide la personne non habituée du monde des musées qui pourrait la deviner.

Mais même quand on a connaissance de son existence, il ne fait pas bon non plus réclamer cette liste comme on a osé le faire par mail à l’un de ces établissements, et non des moindres. Non seulement, on a été incapable de nous la fournir, nous renvoyant illico vers la RMN dont on attend toujours la réponse, mais quand on s’est étonné de son absence sur le site Internet du musée, on nous a répondu vertement que celui-ci ne pouvait héberger « toutes les informations de France et de Navarre » (sic). Si l’on conçoit qu’il est difficile d’inclure toutes ces données sur un dépliant de présentation de musée pour des questions de place, on ne voit vraiment pas pourquoi elles n’apparaissent pas en mode virtuel, sur une page dédiée, le support Internet le permettant facilement sans alourdir la lecture. D’autant que le personnel de caisse dit se retrouver confronté régulièrement à des contestations sur ces questions-là. Certains litiges pourraient sans doute être évités si le public, en amont, avait simplement accès à l’information complète... mais non, trop compliqué. Et pas très service public. Pourtant un fascicule, précisément sur le sujet, existe bien, publié par la RMN (photo ci-contre) mais exclusivement réservé aux personnels des caisses, lesquels doivent se débrouiller avec ces quelques informations plus que sommaires quand il s’agit par exemple de se retrouver dans le maquis des écoles d’art. Bonne chance. Le public, premier concerné, lui, y a plus difficilement accès. C’est grâce à ce document presque top secret, manifestement plus sensible que le plan d’une centrale nucléaire, que nous avons réussi néanmoins à nous procurer que nous avons pu publier ici ces informations qui seront certainement à compléter et à afiner par la suite. N’hésitez pas à nous contacter pour cela, pour nous signaler une erreur ou pour témoigner en tant que visiteur ou personnel de caisse.

Maintenant, comment expliquer cette rétention d’information ? On nous dit que les publics concernés sont forcément au courant des avantages qui les concernent. En paraphrasant le slogan du loto, on a envie de répondre : Oui, 100% des gens qui le savent le savent, en clair les habitués des musées. Mais pour la grande majorité, c’est totalement faux. Combien de gens, par exemple, ignorent encore que les enfants y bénéficient de la gratuité ? Quant aux chômeurs, par quel biais devraient-ils le savoir ? Par les agents de Pole Emploi ?! Quant à la question des justificatifs, on sait qu’elle reste problématique dans nombre de cas.

Rappelons tout de même qu’une partie de ces dispositions ont été voulues par les politiques comme autant d’outils de démocratisation culturelle - « un enjeu essentiel pour la RMN-Grand Palais qui garantit un accès égal à la culture à tous » peut-on lire dans un document officiel [6] -, les conditions tarifaires ne devant être un obstacle à la visite pour personne, ce que vient rappeler l’article 7 de la loi du 4 janvier 2002 : « Les droits d’entrée des musées de France sont fixés de manière à favoriser leur accès au public le plus large ». Tout en sachant, évidemment, que l’argent n’est pas le seul obstacle au désir de culture. A ce sujet, nous n’ignorons pas que la RMN mène des actions envers des publics ciblés, notamment envers les scolaires, les jeunes défavorisés et en facilitant l’accueil des personnes handicapées, et c’est très bien. En revanche, nulle trace par exemple d’un souci de rapprochement vers les demandeurs d’emploi ou les bénéficiaires de minima sociaux.

Financièrement, que la RMN cherche à développer les recettes des établissements dont elle a la charge n’a rien de choquant mais, parallèlement, elle devrait faire la publicité la plus large des réductions et gratuités dont peuvent bénéficier leurs visiteurs car le but est bien que ces musées s’ouvrent au plus grand nombre. On va nous rétorquer que ces derniers font déjà le plein de publics exonérés. En effet, si l’on considère que les bénéficiaires de gratuité constituent environ 40% des entrées globales sur l’ensemble des musées de France, 50% pour les musées nationaux, les taux enregistrés de quelques établissements siglés RMN vont bien au-delà [7]. Citons l’un des plus incontournables, pas assez connu alors qu’il recèle des trésors et qu’il témoigne d’une histoire si riche, le musée d’Archéologie national du Château de Saint-Germain-en-Laye, à 20 mn de Paris en RER, son taux d’entrées gratuites s’élève à près de 80% pour une fréquentation d’un peu plus 90 000 visiteurs à l’année, un chiffre qui peut paraître faible, faute sans doute d’un soutien national et régional [8]. Mais ne rêvons pas, croire que cela constitue autant de manque à gagner pour des établissements qui manquent cruellement de moyens est un leurre. Si ces avantages étaient supprimés, leurs bénéficiaires se transformeraient-ils pour autant en payeurs ? Pas si sûr. On peut même supposer que cela aurait l’effet inverse et que la fréquentation s’effondrerait d’autant, cela s’est vu ailleurs. Autre avantage à ce que cette liste soit accessible à tous, est d’encourager les personnes habitués des musées à rejoindre les sociétés d’Amis qui, entre autres intérêts, permettent de bénéficier d’avantages sur des musées en réseau, ce dont est incapable de proposer la RMN ou le ministère de la Culture comme, pourtant, on le fait pour les touristes d’Ile-de-France avec le Paris Pass Museum. On imagine bien qu’il ne suffira pas que cette liste soit connue pour que des millions de visiteurs se précipitent dans les musées RMN mais une politique de sensibilisation commence déjà par le droit à l’information. C’est pour encourager cet élan que nous publions cette liste  :: Bernard Hasquenoph

CHIFFRES DE FRÉQUENTATION PAR MUSÉE

Chiffres de fréquentation 2009 des musées RMN, MUSEOSTAT, Ministère de la Culture
MUSÉES RMN PAYANTS GRATUITS EN % TOTAL
Musée national du Moyen-Age / Cluny, Paris 160 268 159 289 50% 314 557
Musée d’Archéologie nationale, château de Saint-Germain-en-Laye 19 102 72 792 79% 91 894
Musée des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau 36 374 28 617 44% 64 991
Musée national de la Renaissance, château d’Écouen 23 909 49 309 67% 73 218
Musée franco-américain, château de Blérancourt Fermé
Musée du château de Compiègne 46 338 55 217 54% 101 555
Musée Magnin, Dijon 5 143 9 694 65% 14 837
Musée national des Deux Victoires Clemenceau-de Lattre, Mouilleron-en-Pareds 1 546 4 235 73% 5 781
Musée napoléonien et musée africain à Île-d’Aix 13 156 11 515 46% 24 671
Musée national de la porcelaine Adrien Dubouché, Limoges 11 341 7 244 38% 18 585
Musée national de Préhistoire, Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil 48 727 35 412 42% 84 139
Musée du Château de Pau 52 049 52 895 50% 104 944
Musée Marc Chagall, Nice 95 803 46 900 32% 142 703
Musée Fernand-Léger, Biot 21 379 15 733 42% 37 112
Musée Picasso La Guerre et la Paix, Vallauris 18 564 12 577 40% 31 141
MuCEM, Marseille En chantier
Musée de la Maison Bonaparte, Ajaccio 45 803 17 094 27% 62 897


VOS COMMENTAIRES


retraité_lambda, le 16/06/2014, à 14:18 |

L’Italie, dont la situation économique n’est pas meilleure que celle de la France, accorde la gratuité dans ses musées NATIONAUX à tous les citoyens de l’Union européenne âgés de plus de 65 ans... Par ailleurs, je suis outré, comme de nombreux lecteurs, par le fait que les parlementaires ne paient pas.


Pomona, le 3/01/2014, à 13:57 |

Est -ce que le personnel administratif non fonctionnaire de l éducation nationale peut prétendre à une réduction avantageuse dans les musées nationaux et autres ?

Bernard Hasquenoph / Louvre pour tous, le 4/01/2014, à 09:40 |

Bonjour,

Théoriquement non. La liste est là : www.louvrepourtous.fr

Cordialement


CG, le 22/10/2013, à 09:33 |

Bonjour,

Les expositions au Grand Palais étaient par le passé d’accès gratuit pour les personnes en situation de handicap détenteurs de la carte priorité handicapé délivrée par les MDPH notamment aux travailleurs handicapés. Cela ne semble désormais plus être le cas. Un taux de handicap est désormais exigé pour justifier de la gratuité. Aucune réduction n’est accordée. C’est incompréhensible. En situation de handicap, le visiteur ne peut souvent pas passer le temps nécessaire à apprécier l’exposition et doit donc revenir plusieurs fois, ce qui est pénalisant financièrement et donc discriminatoire. Pourquoi se changement ? CG

Bernard Hasquenoph / Louvre pour tous, le 23/10/2013, à 11:43 |

Merci pour ces informations, nous allons nous renseigner. Bien à vous


alexoune, le 20/06/2013, à 11:06 |

Nous revenons de ROME première grande visite à 70 et 71 ans, après 45 années de travail. Cette merveilleuse ville pense à ses seniors, qu’ils soient Italiens ou étrangers. De nombreuses visites, nous ont été proposées avec, soit des gratuités soit des remises de 50 %. En 4 Jours nous avons pu ainsi visiter Musées ,Sites historiques assister à des conférences , ce que nous ne pouvons nous permettre à Paris. Il est vrai que Sénateurs et Députés, sont économiquement faibles et que la gratuité des Musées est tout à fait normal.


Amoros, le 10/06/2013, à 09:03 |

Une fois de plus nos politiques s’arrogent des droits qu’ils refusent à d’autres notamment les retraités. Voila pourquoi ils sont de moins en moins crédibles et qu’ils sont de plus en plus inaudibles pour les citoyens de ce pays.


Tifaine, le 1er/06/2013, à 15:40 |

Merci pour cette information. Cette « non visibilité » des conditions tarifaires est indigne. Je faisais une recherche (infructueuse) sur le site du Grand Palais, que je trouve de plus en plus « commercial », et de moins en moins « service public »...


Saint just, le 1er/03/2013, à 11:23 |

Nous considérons comme scandaleux que les parlementaires qui bénéficient d’avantages déjà trop importants se voient attribuer une gratuité d’accès aux musées nationaux. Celle ci est d’autant plus honteuse au moment où ceux ci imposent des mesures d’austérité qui impliquent une perte de pouvoir d’achat en particulier pour les retraités que nous sommes.


recia, le 23/05/2012, à 18:44 |

Pourquoi les retraités de l’éducation nationale ne bénéficient-ils plus du Pass Education et donc des gratuités dans les musés ??? N’ont ils plus le droit de se cultiver maintenant qu’ils n’ont plus d’élèves ?

Bernard Hasquenoph / Louvre pour tous, le 23/05/2012, à 19:47 |

Nous partageons votre incompréhension face à cette discrimination. Nous l’avons signalée dès l’instauration de la gratuité Enseignants en 2009 qui en réalité a exclu plusieurs autres catégories d’enseignants, dont les retraités Lire ici...


belibaste, le 23/04/2012, à 16:31 |

pas de carte duo ou carte reduction abonnement pour le péquin moyen ou retraité.....bon on restera à Pompidou.....j’aurais aimé changer mais c’est vraiment trop cher, je n’ai pas les moyens.

C’est vrai que les parlementaires et autres sénateurs ...cela nous dégoute un peu, m^me beaucoup !


CLAIRMONT, le 14/03/2012, à 17:07 |

L’important c’est que les députés et les sénateurs bénéficient de la gratuité.......Les autres ne sont que des cochons de payeurs......Comme toujours !!!!

TRISTE et LAMENTABLE.


ABCD, le 25/08/2011, à 23:21 |

La Rmn aimerait mais, malgré ses fortes pressions politiques, ne gère pas les musées SNC. A rectifier donc...

Bernard Hasquenoph / Louvre pour tous, le 26/08/2011, à 09:51 |

Si vous allez au-delà du chapeau de notre article qui est synthétique, vous verrez que nous disons avec plus de précision que la RMN gère l’accueil de ces musées comme on peut le lire sur son propre site : « Accueil, gestion de la billetterie, des réservations, guidage et conférences, aide à la visite, vestiaire, aménagement des espaces, … : La Rmn garantit la qualité de l’accueil des visiteurs pour ses musées clients et partenaires. » http://www.rmn.fr/francais/mieux-connaitre-la-rmn-grand/ses-missions-et-metiers/La-Rmn-accueille Cordialement


LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.


NOTES

[1] Dans une première version de ce texte, nous affirmions que cette liste était absente du site Internet de la RMN. Après publication, une personne bien informée nous a signalé qu’il fallait en fait la dénicher, non en lien sur les pages consacrées aux conditions pratiques des musées ce qui semblerait assez logique, mais dans la rubrique Questions/Réponses depuis le bas de la page d’accueil du site. Super pratique ! On se demande bien comment un futur visiteur à la recherche de l’info peut y parvenir. Pour rédiger cet article, nous avons eu beau la chercher sur ce site, nous ne l’avons personnellement jamais trouvée. Au final, cela ne change pas grand chose à ce que nous affirmions, si elle n’y était pas absente stricto sensu, elle y est comme invisible, ce qui revient au même. Nous avons donc corrigé certains éléments de notre texte originel, en nous excusant auprès de nos premiers lecteurs. Reste à la question qu’on nous a posé sur le critère national ou pas rattaché aux gratuités concernant les demandeurs d’emploi, les handicapés ou encore les journalistes. Pour l’instant, nous n’avons pas la réponse.

[2] La RMN-Grand Palais est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous la tutelle du ministère de la Culture.

[3] Sur les fiches des musées nationaux non gérés directement par le RMN mais dont, sur son site, elle fait la promotion comme par exemple le musée national Jean-Jacques Henner, on peut juste lire « Gratuité : conditions applicables dans les musées nationaux » sans explication, ni lien vers une page dédiée. Les tarifs du musée du Louvre, aussi, n’ont pas été mis à jour depuis qu’ils ont changé en janvier 2011.

[4] On ne compte plus, en la matière, les entorses pour l’ensemble des musées nationaux alors qu’ils devraient, parce que publics, être exemplaires sur le sujet quand ils ne sont pas, comme au Château de Versailles, couvert par la Répression des fraudes par des arguments des plus spécieux, pour des pratiques largement contestables et en totale contradiction avec leurs missions de service public.

[5] Dans ce même musée national du Moyen-Âge, en fin de plaquette du programme des activités à disposition du public, on trouve bien une page tarifs avec une liste non exhaustive des gratuités, un peu plus complète que d’habitude mais comportant une grossière erreur concernant les 18-25 ans. Seulement mentionné entre parenthèse : « membres de la communauté européenne » alors que cette gratuité profite aussi aux jeunes non-européens résidents dans l’Union européenne. C’est sur ce point que l’association SOS Racisme avait engagé des recours judiciaires avant que le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, ne lui donne raison (voir rubrique Jeunes). A la caisse, la seule gratuité indiquée sur une feuille A4 sous plexiglas est celle concernant les 18-25 ans ressortissants / résidants dans l’Union euroépenne ainsi que celle du premier dimanche du mois.

[6] Rapport d’activité 2010 RMN-Grand Palais, p.54.

[7] MUSEOSTAT 2009, ministère de la Culture. Voir tableau en annexe.

[8] MUSEOSTAT 2009, ministère de la Culture. Voir tableau en annexe.



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable



SOUTENEZ NOTRE DÉVELOPPEMENT LOUVRE POUR TOUS AGRÉÉ J'AIME L'INFO

UNE CITATION, DES CITATIONS
« Pour les expositions à la gloire d’un parfum, d’un bijoutier ou d’un marchand de sacs, je suis désolé, il faudra aller voir ailleurs. » Alain Seban, président du Centre Pompidou, voeux au personnel | 21.01.14
d'autres citations [...]
piedlouvrepourtous
contact presse i credits i mentions legales
Copyright © Louvre pour tous 2008/2014 Tous droits réservés