LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Domaine de Versailles > Domaine de Marie-Antoinette

Gratuité éradiquée dans les jardins de Trianon

Bernard Hasquenoph | Louvre pour tous | 4/11/2008 | 19:13 |


Le château de Versailles a mis fin à la gratuité d’accès, en basse saison, au Hameau de la Reine et aux jardins de Trianon au « Domaine de Marie-Antoinette ». En toute discrétion...


Frédéric Taddeï - Vous venez d’arrêter la gratuité qui touchait le Hameau de la Reine à Versailles ?
Jean-Jacques Aillagon - Ah non, Versailles n’a jamais été gratuit.
Sur le plateau de « Ce soir ou jamais » FR3 | 17.11.08
JPG - 9.4 ko
Entrée des jardins de Trianon avant
© Louvre pour tous

04.11.08 | MÊME LE PERSONNEL affecté au « Domaine de Marie-Antoinette » n’a pas été prévenu. C’est dire comment la direction de l’établissement public considère ses employés et comme elle est fière de sa politique tarifaire. Ceux-ci en ont été informés à la dernière minute, le samedi 1er novembre, alors qu’ils s’apprêtaient à ouvrir la porte donnant accès librement aux jardins de Trianon durant la basse saison.

La gratuité de ces jardins qui charment les touristes du monde entier et enchantent les riverains depuis des générations a été supprimée en partie en 2006 sous la présidence de Christine Albanel quand elle lança le « Domaine de Marie-Antoinette », espace artificiel créé à des fins uniquement mercantiles.

En partie seulement car ces jardins restaient encore accessibles librement durant les cinq mois de la basse saison, de novembre à mars, toute la journée et pas seulement l’après-midi comme c’est le cas désormais toute l’année, bien que l’information au public en ait été, si ce n’est introuvable, disons pour le moins elliptique.

Donc, à compter du 1er novembre 2008, c’en est fini de la gratuité de ces jardins et de leur accès le matin selon la volonté de la direction de l’EPV [1]. Le public n’en a bien sûr pas plus été informé par avance, idem pour l’Office de Tourisme de Versailles, les dépliants disponibles ici ou là indiquant toujours les anciennes dispositions comme le site Internet du château qui illustre une fois de plus sa totale déficience, signe d’un manque de respect évident des visiteurs.

Curieuse manière d’inciter les franciliens à venir jusqu’à Versailles puisque tel est un des souhaits de son président actuel Jean-Jacques Aillagon. Et belle application de la volonté de démocratisation culturelle affirmée par le Président de la République Nicolas Sarkozy et sa ministre de la Culture.

Reste maintenant à supprimer la gratuité d’accès aux jardins du Grand Trianon - c’est en préparation - et à l’ensemble des jardins et du parc du château, ce qui avait été tenté en 2002, sans succès face à la mobilisation des Versaillais.

ENVOYEZ UN MAIL DE PROTESTATION
<h6>Hameau de la Reine, Versailles © Louvre pour tous</h6> Nous proposions d’envoyer un message de protestation à la présidence du Château de Versailles :

Monsieur le Président,
J’apprends que les jardins de Trianon sont devenus payants aussi à la basse saison et inacessibles le matin depuis le 1er novembre 2008.
Je vous demande de rétablir la gratuité d’accès à ces jardins, toute l’année et toute la journée, pour le bénéfice de tous.
Je vous prie, d’agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

RÉPONSE DU CHÂTEAU
Voici la réponse standard que vous recevrez de la Direction du développement culturel du château :

"C’est avec beaucoup d’attention que nous avons pris connaissance du message que vous avez adressé à M. Jean-Jacques Aillagon, notre président au sujet de l’accès payant du domaine de Marie-Antoinette.
En effet, depuis le 1er juillet 2006 et jusqu’au 31 octobre 2008, l’accès au Domaine de Marie-Antoinette est devenu payant du 1er avril au 31 octobre de chaque année.
Le tarif du « Billet Marie-Antoinette » se justifie par la possibilité de découvrir des lieux jusqu’à présent fermés au public, comme le petit théâtre de la reine, le pavillon français, le belvédère, la grotte et la laiterie de propreté.
Notre commentaire : Des lieux jusqu’à présent fermés au public ? C’est faux. Le petit théâtre de la Reine était déjà visitable depuis sa restauration en 2001 et l’est toujours en visite-conférence. Le billet d’entrée « Domaine de Marie-Antoinette » permet seulement d’y jeter un oeil depuis le seuil. Comme pour la Laiterie de Propreté dont l’intérieur date de Napoléon, unique fabrique entrouverte du Hameau qui en compte dix ; hameau accessible gratuitement à la promenade depuis toujours. Les intérieurs du Pavillon français et le Belvédère ont toujours été visibles depuis l’extérieur puisque ces petits batîments sont largement vitrés. Cependant depuis sa restauration récente, le Pavillon français a été muni de volets intérieurs. Le rocher a toujours été accessible avant que les jardins ne soient en travaux pour restauration. Finalement seule l’accès à la Grotte - minuscule - est inédit.
Vous aurez remarqué la qualité et l’envergure des travaux de restauration réalisés tant sur le patrimoine bâti que sur le patrimoine végétal, restitué dans l’état où il était à la veille de la révolution. Le même billet donne également accès au grand Trianon.
La restauration du Parc du Château rendue nécessaire par l’âge des arbres avait démarré en 1990, quand la tempête de 1999 vint accélérer les travaux, notamment sur le secteur des Trianons gravement endommagé. Ceux du jardin anglais initialement échelonnés sur trente ans furent ramenés à quelques années, sa destruction ayant été presque totale. Il fut décidé de lui redonner l’apparence qu’il avait au temps de la Reine. Sur la base de documents d’archives, les travaux durèrent de février 2002 à avril 2004. Le financement de l’ensemble de ces restaurations releva de subventions d’Etat. Suite à la tempête de 1999, il fut également fait appel à la générosité du public et au mécénat.
Les restaurations du patrimoine bâti, dans ce secteur, relève, à notre connaissance, uniquement du mécénat privé donc ne coûte rien à la collectivité : le petit théâtre de la Reine (World Monuments Fund France) ; le Petit Trianon, le Pavillon Français, le Belvédère, le Rocher (Société Montres Breguet) ; la Grotte (Friends of Vieilles Maisons Françaises) ; restitution du Pavillon Frais (The American Friends of Versailles).

Depuis le 1er novembre 2008, la visite du Domaine de Marie-Antoinette n’est accessible que par le petit Trianon et reste payant (5€). Les jardins du petit Trianon sont également accessibles durant la journée avec ce même billet. Faux : les jardins du Petit Trianon sont inaccessibles le matin depuis qu’ils ont été rendus payants.
Par ailleurs, nous tenons à préciser que l’Etablissement public du musée et du domaine de Versailles ne reçoit pas de subvention de fonctionnement de la part de l’Etat et que c’est donc le produit des visites qui finance l’entretien du site et l’accueil du public.
S’il est exact que l’établissement du Château de Versailles est tenu de financer son fonctionnement (salaires, entretien, réparation, information du public…) sur ses ressources propres (billetterie, location d’espaces, concessions commerciales, mécénat), l’Etat le subventionne pour financer ses investissements (enrichissement des collections, travaux, restaurations…), notamment au travers de l’important programme du Grand Versailles (100 millions d’euros).
Conscients des problèmes que cela peut poser aux visiteurs réguliers de cette partie du domaine, nous avons mis en place un abonnement (20€) et nous appliquons un tarif réduit à partir de 17h.
A moitié vrai ou à moitié faux puisqu’un tarif réduit n’est appliqué à partir de 17h qu’en haute saison et pas en basse saison. Enfin, de même qu’au château, les jeunes de moins de 18 ans sont exonérés de droit d’entrée. Encore heureux !
Avec nos salutations les meilleures."

Si vous obtenez une réponse autre, n’oubliez pas de nous la transmettre au mail suivant info@louvrepourtous.fr

:: Bernard Hasquenoph | Louvre pour tous | 4/11/2008 | 19:13 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT

INFOS PRATIQUES
Petit Trianon, jardins & Hameau de la Reine : tarifs, horaires, accès

VOS COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.


NOTES

[1] EPV pour « Etablissement public de Versailles » dans le jargon interne.



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable



SOUTENEZ NOTRE DÉVELOPPEMENT LOUVRE POUR TOUS AGRÉÉ J'AIME L'INFO

UNE CITATION, DES CITATIONS
« Pour les expositions à la gloire d’un parfum, d’un bijoutier ou d’un marchand de sacs, je suis désolé, il faudra aller voir ailleurs. » Alain Seban, président du Centre Pompidou, voeux au personnel | 21.01.14
d'autres citations [...]
piedlouvrepourtous
contact presse i credits i mentions legales
Copyright © Louvre pour tous 2008/2014 Tous droits réservés