LOUVRE POUR TOUS

Accueil > Musées > Domaine de Versailles

Christophe Tardieu écrivain, de Versailles à Hadopi

Bernard Hasquenoph | Louvre pour tous | 21/05/2010 | 14:19 |


Ce proche d’Albanel s’apprête à publier un livre sur Versailles dont il fut administrateur, puis un second sur Internet au risque de réveiller un épisode controversé de sa carrière : l’affaire Hadopi-TF1 qui se solda par le licenciement de Jérôme Bourreau-Guggenheim

INFO REPRISE DANS
NUMERAMA :: 21 mai 2010 :: « Hadopi : l’ancien directeur de cabinet de Christine Albanel prépare un livre »

21.05.10 | EXCLUSIF - Ce haut fonctionnaire de 45 ans, actuellement numéro deux de l’Inspection générale des finances, s’apprête à sortir un livre sur « les coulisses » de l’établissement public du Château de Versailles dont il fut l’administrateur général du temps de la présidence d’Albanel de 2003 à 2007, ville à laquelle il est doublement attaché puisqu’il y est né.

On a hâte de lire les mémoires de celui qui se donne sobrement le titre de Surintendant du Château - et Christine Albanel c’était Louis XIV ? - ouvrage, à lire le peach de l’éditeur, qui se présente déjà comme un beau conte de fée historicisant avec son lot d’anecdotes croustillantes :

<h6>© DR</h6>« Le surintendant de Versailles, grande et petites histoires d’un château mythique » de Christophe Tardieu, éditions du Moment, 19,95€

"Pour la première fois, les coulisses du château de Versailles vous sont contées par son ancien administrateur général, que l’on aurait pu appeler autrefois le « Surintendant ». Recevoir chaque année plus de trois millions de visiteurs demande de gérer une machine énorme. Comment financer, réaliser les nécessaires travaux de restauration et séduire les mécènes ? Les audaces de l’art contemporain ont-elles droit de cité dans ce temple du classicisme ? Dans cet ouvrage, s’invite aussi la grande Histoire qui imprègne les murs du château, où flottent les fantômes d’un Louis XIV hanté par la Fronde, de Louis XV le neurasthénique, de la gracieuse et trop légère Marie-Antoinette. A travers eux s’incarne la « petite » histoire – les vicissitudes de la vie à la cour, le rêve bucolique qui a inspiré le hameau de la Reine, les secrets acoustiques de l’Opéra. Amoureux du parc et des appartements royaux dont il connaît chaque recoin, Christophe Tardieu en offre une visite guidée originale et nous dévoile les merveilles trop précieuses pour être accessibles au public. L’auteur livre enfin de nombreuses anecdotes hautes en couleurs : la bataille à mains nues des intégristes contre l’exposition iconoclaste des robes de Christian Lacroix, l’explosion de la Galerie des Glaces évitée de justesse, le tournage du Marie-Antoinette de Sofia Coppola, une soirée au Grand Trianon avec, en invité d’honneur, un Gérard Depardieu passablement éméché... Passionnant comme un livre d’histoire, édifiant comme un témoignage sur les arcanes d’un lieu mythique."
Sortie prévue en librairie : 10 juin 2010
Le Mot de l’éditeur sur le site de la Fnac : « L’envers du château de Versailles vous est conté, sous l’angle du fonctionnement de cette énorme machine. L’auteur nous emmène dans les coulisses d’un lieu historique mondialement connu dont la gestion se rapproche de celle d’une grande entreprise. Mais lorsqu’il s’agit de Versailles, d’autres éléments entrent en ligne de compte. Le Versailles d’hier mais aussi celui d’aujourd’hui. La grande Histoire imprègne les murs du château, où chaque couloir dévoile des anecdotes, ces petites histoires étonnantes qui traversent les siècles. »

Il faudra donc attendre le 10 juin pour lire la vérité de M. Tardieu sur Versailles, ce qui sera sans doute un témoignage intéressant sur la manière dont on gère aujourd’hui un tel domaine. Concernant un inspecteur de finances de métier, on se demande quel intérêt il y a à connaître le point de vue sur des questions d’ordre artistique, historique ou patrimonial. Tendance actuelle à la prise de parole publique sur ces sujets par des personnes sans aucune compétence ni qualification au détriment des gens de métiers relégués dans l’ombre : conservateurs, historiens, chercheurs... D’Alain Baraton, « le jardinier » anti-Lenôtre de Versailles qui se prend pour Alain Decaux jusqu’à la plupart des présidents des grands établissements publics culturels qui, bien qu’énarques ou politiques, se complaisent à se mettre en avant sans complexe comme s’ils étaient guides ou critiques d’art.

De quoi rappeler aussi aux hagiographes de M. Aillagon qu’il y a eu un Versailles avant lui. Et une grande continuité dans les choix de gestion. Car il y a peu de chance que l’opuscule de 252 pages rende compte de la dérive commerciale de Versailles qui s’est amplifié durant le règne conjoint de Christophe et Christine avec l’explosion du prix d’entrée (+ 80%), l’inauguration du faussement nouveau Domaine de Marie-Antoinette et le début de la fin de l’accès gratuit aux jardins de Trianon, la vente forcée pour tous les visiteurs payeurs de l’audioguide à 6€, le dépôt comme marque à l’INPI de noms de personnages ou lieux historiques qui ont fait la gloire de la France, la tentative de lancement d’un vin Marie-Antoinette qui s’avérera être de la vulgaire piquette, enfin l’exploitation du faux-vrai parfum de la dernière reine de Versailles... On a l’embarras du choix dans les exploits de ce duo professionnel de choc. Qui sévit ensuite Rue de Valois.

HADOPI-TF1 L’HOMME PAR QUI LE SCANDALE ARRIVE
Car, ne s’arrêtant pas en si bon chemin, Christophe Tardieu prépare un second livre. Cette fois, lié à la suite de sa carrière dont on aurait pu penser qu’il préférerait la laisser dans l’ombre. On se souvient qu’après Versailles, il suivit la reine Christine quand elle quitta le Château-PME pour être nommée en 2007 ministre de la Culture et de la Communication par le nouveau président de la République Nicolas Sarkozy. Nommé pour sa part directeur-adjoint de cabinet de la ministre, le nom de Christophe Tardieu reste tristement attaché à l’épisode Hadopi-TF1 qui enflamma les médias en mai 2009. Et pour cause. Révélé par plusieurs médias, c’est lui qui transmit à la chaîne privée le fameux mail anti-Hadopi de Jérôme Bourreau-Guggenheim que ce responsable du pôle innovation web de TF1 avait adressé personnellement à sa députée Françoise de Panafieu sans penser qu’il pourrait, grâce à ces deux honorables personnages, se retrouver sur le bureau de sa direction et entraîner son licenciement. D’où un procès aux Prud’hommes. Episode ultra-médiatisé en plein débat sur la loi Hadopi, qui curieusement n’apparaît pas dans la fiche de Christophe Tardieu apparue récemment sur Wikipédia et qui signale la publication de ses deux livres.

Suspendu durant un mois de ses fonctions après que sa ministre eût refusé sa démission, essuyant pas mal de noms d’oiseaux sur Internet, il ne cesse depuis d’être promu par une République pas rancunière et irréprochable façon Sarkozy : médaille de l’Ordre des Arts et Lettres en octobre 2009, nomination par décret présidentiel à la tête du conseil d’administration du Centre national de la danse en août 2009, nomination au poste de numéro deux de l’Inspection générale des finances par Christine Lagarde en décembre 2009 ... carrière fulgurante. La rumeur l’a dernièrement cité comme pouvant faire partie du staff de la prochaine présidence de France Télévisions, dans l’entourage d’Alexandre Bompard.

Au risque de réveiller un épisode pas très glorieux de sa carrière - à moins qu’il ne s’en explique enfin -, Christophe Tardieu tente donc le diable en publiant, cette fois pour la fin août, un livre intitulé « Internet et libertés » aux très sérieuses éditions du CNRS. Retour et réflexion sur la loi Hadopi. Il s’y fera pédagogue et assez étrangement moraliste pour rappeler « quelques grands et simples principes » :

<h6>© DR</h6>« Internet et libertés » de Christophe Tardieu, CNRS Edtions

« Un retour critique, à rebours des idées reçues, sur les non-dits du débat concernant la loi » Hadopi « . Qu’en est-il de la création et des droits afférents de propriété artistique, qui résument la liberté d’expression, à l’heure de la mondialisation et d’Internet ? Le Livre Pourquoi n’y a-t-il pas eu de véritable débat autour de la loi » Création et Internet " ? En quoi le téléchargement illégal d’oeuvres sur la toile peut-il menacer la création littéraire et artistique ? Que signifie désormais la notion de droit d’auteur ?
Quelle est la profondeur de la crise sans précédent que traversent les secteurs de la musique et du cinéma ? C’est à ces questions qu’entend répondre ici Christophe Tardieu. En rappelant quelques grands et simples principes, qui ont pour noms responsabilité et pédagogie. Et en montrant combien, en fait, la France est particulièrement en avance par rapport aux autres pays développés.
Au point que son modèle sert d’exemple. Car tel est le véritable enjeu pour demain : assurer à la fois une véritable défense de leurs droits pour les artistes et une offre légale, abondante, et bon marché pour les internautes. Un éloge, en fait, de la révolution d’Internet. Un livre décapant, au coeur d’un des débats les plus décisifs pour l’avenir de la culture." Sortie prévue en librairie : 26 août 2010

Avec un tel teasing, on espère au moins reçevoir, en service de presse, le premier ouvrage qu’on se fera un plaisir de chroniquer. Le second est à envoyer directement à Jérôme Bourreau-Guggenheim. Dédicacé bien sûr.

:: Bernard Hasquenoph | Louvre pour tous | 21/05/2010 | 14:19 |

© Louvre pour tous / Interdiction de reproduction sans l'autorisation de son auteur, à l'exception des textes officiels ou sauf mention expresse

RETOUR HAUT DE PAGE

EN COMPLÉMENT

VOS COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé dans le respect des lois et règlements en vigueur et du droit des personnes.


NOTES



RECHERCHER DANS TOUT LE SITE

Version imprimable de cet article Version imprimable



SOUTENEZ NOTRE DÉVELOPPEMENT LOUVRE POUR TOUS AGRÉÉ J'AIME L'INFO
DANS LA MÊME RUBRIQUE

24.04.2014 | Ahae, mécène de Versailles, derrière le scandale du naufrage en Corée du Sud

29.08.2013 | Ahae à Versailles, le privilège de l’argent

11.04.2012 | <h6>Grandes eaux, 2010 ©BH</h6>Rien ne s’arrange au Château de Versailles

20.02.2012 | <h6>C.Pégard à la conférence ©BH</h6>Tout ce que Catherine Pégard n’a pas dit sur Versailles

5.11.2011 | <h6>Versailles | 07.08 ©BH</h6>Accueil du public, le chaos de Versailles

4.09.2011 | Versailles adore Dior mais sans John Galliano

2.03.2011 | Versailles, hall pour bric-à-brac crypto-monarchiste

15.12.2010 | 10% de visiteurs de plus à Versailles ! Qui dit mieux ?

31.05.2010 | <h6>© DR</h6>Un squelette dans les jardins de Versailles

31.05.2010 | <h6>À Versailles © BH</h6>Versailles une fréquentation gonflée à l’hélium

3.05.2010 | <h6>PARIS MATCH n°3177 | 08.04.10 © DR</h6>Jean-Jacques Aillagon censure son propre blog

22.04.2010 | Les Grandes Eaux de Versailles ont explosé en dix ans

17.04.2010 | <h6>© Louvrepourtous</h6>La dangereuse multiplication des Grandes Eaux de Versailles

13.04.2010 | <h6>© Louvrepourtous</h6>SUD Culture siège au Château de Versailles

1er.04.2010 | <h6>© DR</h6>Stéphane Bern nommé à la tête du Château de Versailles

15.02.2010 | <h6>© Louvrepourtous</h6>Versailles photographié, une exposition tunnel

7.02.2010 | <h6>Dvd « Monsieur frère du Roi » © DR</h6>Monsieur en gay star du neuf deux

2.02.2010 | <h6>Château de Versailles, avril 2009 © Louvre pour tous</h6>Louis XIV à Versailles, attraction foraine

28.10.2009 | <h6>Le château, état actuel © DR</h6>Il faut sauver le Versailles vosgien
20.09.2009 | <h6>Monsieur, Ecole Pierre Mignard © DR</h6>Versailles Gay Grand Siècle, nouvelle visite


2.07.2009 | <h6>Photomontage Louvrepourtous © DR</h6>Allô Versailles ?
Ici Poitiers


17.06.2009 | <h6>Monsieur, Ecole Pierre Mignard © DR</h6> Visite guidée dans le Versailles Gay Grand Siècle
8.06.2009 | <h6>© DR</h6>Le Bal de Versailles interdit de château


7.04.2009 | <h6>Château de Versailles, avril 2009 © Louvre pour tous</h6>Le château de Versailles vous tire le portrait
26.01.2009 | Expositions 2009 au château de Versailles
25.01.2009 | <h6>Conférence de presse de JJ Aillagon<br>© Louvre pour tous</h6>Versailles 2009, année politique


14.01.2009 | Aillagon fait blog depuis Versailles


6.01.2009 | <h6>Monsieur, Ecole Pierre Mignard © DR</h6>A Versailles, le frère très gay de Louis XIV


26.08.2008 | <h6>Grille Royale toute neuve<br>© Louvre pour tous</h6>Grille en stuc pour un Versailles en toc


15.07.2008 | <h6>Boutique du Château de Versailles<br>© Louvre pour tous</h6>Démocratiser Versailles, disent-ils


6.07.2008 | <h6>Sur les grilles du Château de Versailles<br>© Louvre pour tous</h6>Karl Lagerfeld épingle Versailles
24.03.2008 | <h6>Le Grand Trianon © Louvre pour tous</h6>Survivre à Versailles



UNE CITATION, DES CITATIONS
« Pour les expositions à la gloire d’un parfum, d’un bijoutier ou d’un marchand de sacs, je suis désolé, il faudra aller voir ailleurs. » Alain Seban, président du Centre Pompidou, voeux au personnel | 21.01.14
d'autres citations [...]
piedlouvrepourtous
contact presse i credits i mentions legales
Copyright © Louvre pour tous 2008/2014 Tous droits réservés